Connexion
 
Revenir

Simon Piétri

Livre(s) en consultation :

Le Cri du peuple

Cet ouvrage se propose de parcourir l’histoire du monde pour retracer, depuis l’antiquité égyptienne, quatre millénaires de révolte. Le fil directeur de l’analyse fait toute l’originalité de la démarche : c’est la peur du peuple, peur éprouvée, mais aussi suscitée par ce dernier. Cet essai ambitieux, très référencé, vulgarise de façon claire l’histoire des révoltes populaires à la lumière d’une thèse des plus précises. La grande culture générale de l’auteur permet une analyse illustrée de nombreux exemples qui ancrent le propos dans le concret et dans l’inconscient collectif. La réflexion sur le rôle et la nécessité du président est particulièrement intéressante et novatrice, et achève de faire de cette réflexion un document d’actualité, qui replace la démocratie au centre du débat. Simon Piétri est retraité de l’enseignement, et vit entre Montreuil et la Corse. Il a milité au PCF pendant plus de 60 ans, et a passé deux années à Moscou (1960-1962). Il a été correcteur pour la revue La Pensée. Il a publié, en collaboration avec Jean Lévy De la République à l’État français à l’Harmattan. Le Cri du peuple. Pour une nouvelle démocratie est son deuxième essai.

La 5è République est morte, vive la 6è!

Le narrateur brosse ici le portrait d’un paysage politique bien décevant. Il revient sur la 5e République avec un panorama sur les différents aspects et progrès réalisés alors. Hommes politiques, présidents, événements majeurs, crises, problèmes et solutions apportées, ce récit revient sur les faits marquants de l’actualité politique depuis 1958, pour ensuite mieux ramener son lecteur à l’époque actuelle et à ce « grand cirque » politique en marche vers la prochaine élection présidentielle…

 

Un ouvrage de synthèse historique, mais aussi la preuve d’un engagement démocrate qui parlera à tous les citoyens. Au-delà de la critique, c’est une politique de l’humain qui est ici revendiquée, une politique où la course au pouvoir ne serait plus au centre de toutes les convoitises, mais plutôt l’avenir de la France.