Connexion
 
Revenir

Philippe Schiari

Philippe Schiari est né en 1960 à Genève. Un jour, dans les années 80, lors d’un voyage en l’Autriche, il se heurte, à la frontière hongroise, au Rideau de Fer. Alors qu’il franchit plusieurs fois par semaine la frontière française sans la moindre formalité, il prend brusquement conscience qu’à quelques kilomètres commence une vie où le quotidien lui semble monotone, sans joie ni liberté. Après 1989, il parcourra cette Europe centrale, encore fermée, il y a peu, et développera une vraie passion pour ces pays où se joua l’histoire du 20e siècle, de l’Invasion de la Pologne à la chute du Mur de Berlin, pour ces pays qui ont servi de théâtre aux pages les plus marquantes de l’histoire juive. C’est cette sensibilité pour l’Est et la judaïté qu’il nous fait partager dans son premier romans « Jours de plomb ». Observateur lucide et mais souvent désenchanté de notre monde, l’auteur crie sa révolte en espérant qu’elle suscitera un écho en certains d’entre nous. Aujourd’hui marié et père d’un enfant, il vit toujours à Genève où il exerce la profession d’enseignant en droit.

Livre(s) en consultation :

jours de plomb

Un homme. Des dettes. Il doit notamment beaucoup d’argent à Croc-Croc, un financier de sa famille. Mais ne pouvant le rembourser, il ne voit d’autre solution que de fuir puis se suicider. Il entame donc un long voyage sur les terres de ses origines, à Venise, puis dans les endroits qu’il a aimés. Son voyage le conduira finalement en Allemagne, à la rencontre d’un prêtre ; puis à Prague, sur les traces de Kafka ; en Pologne encore où il croisera Halina et Aleksandra ; et son voyage se poursuivra encore… Voyage… C’est à un fantastique voyage que l’auteur, Philippe Schiari, nous convie. Voyage au bout du monde, de ville en ville, d’histoires en Histoire ; voyage au bout du temps, au bout de soi-même, au bout de la vie, de notre vie et même au-delà. Jours de plomb, ou un conte des temps modernes où la réalité, notre réalité, est si proche que chacun peut y reconnaître un pan de la sienne.

Presse écrite :

Endetté à mort (Le Courrier Genève - samedi 9 janvier 2010)

"Sauve qui peut! Il fuit, le personnage principal de 'Jours de plomb', roman du Genevois Philippe Schiari: il s'exile de son pays puis, en fin de compte - c'est bien le cas de le dire, parcequ'il a contracté d'énormes dettes - de la vie elle-même. Au Vietnam, non loin de la baie de Ha Long [...] Il entame alors un long voyage sur les terres de ses origines, en Italie, passe par Venise, avant de revisiter les endroits qu'il a aimés en Europe, d'abord, puis en Asie. D'étape en étape, l'homme gagne Munich, Prague, Dresde, Gdansk, Saint-Pétersbourg (...)"