Connexion
 
Revenir

Olivier Meynier

Olivier Meynier est né en 1976, en Limousin, rejoignant ainsi deux grandes sœurs. Sa différence l’obligea à quitter la structure scolaire traditionnelle et lorsqu’il intégra un hôpital de jour ce fut la reconnaissance de son handicap. Olivier ne parle pas, ne communique pas. Ses parents n’ont alors jamais cessé d’accompagner et de faire accompagner leur fils dans son éducation physique et intellectuelle. A l’adolescence, sa rencontre avec l'orthophoniste Anne-Marie Vexiau, pionnière de la « communication facilitée » en France (il s'agit de soutenir la main de la personne handicapée au-dessus d'un clavier d'ordinateur pour lui permettre de s'exprimer par écrit) fut décisive.

Olivier a étudié les sciences-physiques jusqu’en master recherche à l’université de Limoges. Ses examens n’ont pas été validés du fait de la communication facilitée, mais Olivier dit s’être ouvert à la vie en pouvant enfin s’exprimer et sortir de son grand isolement. Il est également suivi par une kinésithérapeute pour, dit-il, apprivoiser son corps. Il aime monter à cheval, va régulièrement au bord de l’océan sur la Côte de Lumière, et se passionne pour le Vendée Globe.

Le récit autobiographique de cette « Croisière en solitaire » marque la volonté de l’auteur d’être accepté, d’avoir sa place mais surtout de communiquer avec des lecteurs, ouvrant ainsi son propre horizon. Olivier Meynier livre ses émotions, ses espoirs, ses réflexions mais aussi ses difficultés pour sortir de l’isolement égotique de l’autisme et accepter le regard d’autrui sur son handicap et sa totale dépendance à une assistance nécessaire au quotidien. L’auteur souligne également l’importance de l’étude des sciences, sa passion, qui lui a ouvert un champ intellectuel sans limite mais exprime également une réflexion personnelle fondamentale et spirituelle, à ses yeux la plus importante.

Livre(s) en consultation :

Croisière en solitaire sur le voilier autiste

« Je m’appelle Olivier.

Je suis certes un peu différent, en apparence, de beaucoup d’entre vous, amis lecteurs, mais au plus profond, même si chaque être est unique, nous avons un grand dénominateur commun qui s’appelle la Lumière intérieure.

Chacun a sa lampe… et son huile… et sa mèche.

Il est important d’avoir toujours la mèche allumée en conscience. »

Ce témoignage renferme à la fois l’expérience d’un parcours personnel et un espoir pour tous les autistes et leur entourage. Olivier Meynier livre dans ces pages une leçon de courage, de ténacité, mais également une confession honnête et sensible des moments de doute, d’angoisse, ou de souffrance due au rejet des autres. Il témoigne d’un grand désir de communiquer et de partager… une leçon de vie et d’enthousiasme, à lire d’urgence.

 

Presse écrite :

Rendez-vous, signatures (La montagne - vendredi 18 janvier 2013)

"Demain samedi, la librairie Page et plume recevra Olivier Meynier pour Croisière en solitaire sur le voilier autiste."

 

Olivier Meynier, autiste, raconte son histoire (Ouest-France - vendredi 11 janvier 2013)

"Olivier Meynier est autiste. Pour communiquer, il utilise l'ordinateur et guide lentement la main de sa mère sur le clavier pour qu'elle transmette ses pensées. Il a écrit, par cette intermédiaire, un livre intitulé Croisière en solitaire sur le voilier autiste" [...]

 

Journal de Bord, Olivier Meynier (TSA - jeudi 6 décembre 2012)

"Peut-on suivre de longues études universitaires en étant autiste? Peut-on communiquer avec les autres en étant privé de l'usage de la parole? A cette double interrogation, l'auteur de cet ouvrage autobiographique répond positivement" (...)

 

La croisière en solitaire d'Olivier, autiste (Ouest France - mardi 20 novembre 2012)

"C'est son Everest à lui. Olivier Meynier a écrit un livre, bouleversante expression d'une pensée féconde qui ne peut s'extérioriser par la parole. Il révèle ici son parcours" (...)

 

Haute-Vienne portrait, Olivier Meynier (Le populaire du centre - jeudi 8 novembre 2012)

"En écrivant Croisière en solitaire sur le voilier autiste, Olivier Meynier raconte comment il a réussi à sortir de son silence grâce à la communication facilitée" (...)