Connexion
 
Revenir

Jean-Pierre Abbet

Originaire de Martigny et de Lausanne (Suisse), ville où il est né en 1955, Jean-Pierre Abbet a d’abord suivi des études artistiques à l’École des Beaux-Arts de Lausanne (actuelle ECAL), dont il est diplômé. Ayant travaillé quelques années comme graphiste, il s’est ensuite formé en sociologie et anthropologie à l’Université de Lausanne, où il a rencontré Daniel Stoecklin.

Il a pratiqué l’enseignement scolaire deux ans, avant d’être collaborateur scientifique puis responsable pour la Suisse, à l’ISPA, d’une enquête internationale patronnée par l’OMS sur les modes de vie et la santé des jeunes. En parallèle, il a été assistant et a rempli plusieurs années une suppléance de maître d’enseignement et de recherche en méthodologie à l’Université de Lausanne. Il a aussi été responsable de politique sociale pour les chômeurs en fin de droits dans le département cantonal vaudois de la prévoyance sociale. S’étant ensuite tourné vers la recherche en éducation, il a pris une part active à la mise sur pied d’une unité cantonale pour le pilotage des systèmes pédagogiques (URSP) où il occupe la fonction de responsable scientifique et administratif. Ses recherches dans ce domaine portent actuellement sur les compétences sociales des apprenants. Il poursuit par ailleurs une activité d’essayiste, de nouvelliste et de conteur (www.lulu.com).

Les auteurs proposent une étude personnelle, sociologique et historique du groupe des Beatles au travers de leurs chansons.

Cet essai est né de leur relation épistolaire où ils ont échangé tout d’abord leurs impressions et leurs réflexions à propos des chansons comme Hey Jude, I am the Walrus, Dear Prudence ou Yellow Submarine. Ces souvenirs personnels les ont conduits rapidement à l’étude du phénomène culturel « Beatles » dans le contexte d’une époque, abordant en même temps les thèmes de l'engagement politique, de la liberté créatrice de l’artiste, de la reconnaissance et la célébrité, … de la technologie et de la révolution musicale.

Réminiscences personnelles, analyses sociologiques et historiques se croisent pour parler d’un espace social commun à partir d’une passion partagée : « We were talking about the space between us all », extrait deWithin you without you, albumSgt Pepper’s Lonely Hearts Club Band (1967).

 

Livre(s) en consultation :

" We were talking... " Les Beatles en héritage

« ... about the space between us all »

[Nous parlions de l’espace entre nous tous]

Les premières paroles de la chanson Within you without you, de l’album Sgt Pepper’s Lonely Hearts Club Band (1967), donnent le ton d’une démarche originale : parler de l’espace social à partir d’une passion partagée pour les créations géniales léguées par les Beatles.

Ce dialogue est mené par deux amis sociologues qui, par l’échange épistolaire, donnent libre cours à leur subjectivité. à partir d’impressions et d’évocations jubilatoires sur des chansons, les auteurs approfondissent des thèmes majeurs pour éclairer ce phénomène culturel qui a marqué plusieurs générations jusqu’à aujourd’hui, traçant un héritage du célèbre quatuor.

De la liberté créatrice à l’humour – en passant par l’enga-gement politique, le rôle des idoles, la sexualité, la recherche du nirvana, l’amour et l’amitié –, réminiscences personnelles et analyses sociologiques ou historiques s’entrecroisent pour former le prisme d’une exploration continue du rapport à soi et au monde.

 

Radio :

Interview sur les Beatles (radio rts.ch - vendredi 9 novembre 2012)

Daniel Stoecklin et Jean-Pierre Abbet interviewé par Nicolas Julliard présentent leur ouvrage "We were talking...Les Beatles en héritages" sur la radio rts.ch le 9 novembre 2012