Connexion
 
Revenir

Frédéric Neuville

Frédéric Neuville est né dans la région parisienne en 1964 et réside de longue date à Pontoise.

Diplômé de l'ISTEC, il choisit la bourse où il débuta comme agent de change en 1989, vivant les dernières heures de la criée au Palais Brongniart.

Ensuite à l'époque où les Japonais rachetaient les châteaux du Bordelais et le Rockefeller Center à New York, il a eu l'occasion de devenir vendeur en actions japonaises pour une société de bourse nipponne. Par la suite, il a travaillé comme courtier pour d’importantes banques d’affaires (Merrill Lynch, Crédit Suisse) et a poursuivi sa formation en Finance au CNAM et au CFA.

L’auteur a beaucoup voyagé au Japon dont il apprécie tout particulièrement la culture, mais aussi au Royaume Unis pour les affaires.

Aujourd'hui, il poursuit, à son compte, son activité dans le commerce d'actions françaises, toujours animé d’une égale passion pour la bourse.

Livre(s) en consultation :

L'abus de pouvoir des actionnaires

Cet essai économique et financier décrit les mécanismes qui ont déclenché de graves déséquilibres, et parmi eux, un des plus symptomatiques : l’abus de pouvoir des actionnaires. Il évoque la crise, mais propose aussi des remèdes pour instaurer un capitalisme plus juste que celui défendu par le libéralisme. Un essai sérieux, pragmatique et très documenté destiné à tous ceux qui veulent comprendre la crise. Frédéric Neuville vit à Pontoise. Il est financier et diplômé de l’ISTEC. Il a travaillé pendant vingt ans dans d’importantes banques d’affaires (Merrill Lynch, Crédit Suisse) en tant que courtier. L’Abus de pouvoir des actionnaires est son premier essai.

Presse écrite :

L'abus de pouvoir des actionnaires (La Gazette du Val d'Oise - mercredi 25 mai 2011)

"Diplômé de l'Ecole supérieure de commerce et de marketing de Paris (ISTEC), Frédéric Neuville a été courtier dans certaines des plus grandes banques d'affaires (...)"

 

Articles Internet :

Frédéric Neuville - Boursorama (Boursorama - mardi 20 septembre 2011)

Frédéric Neuville : « Il faut redonner du pouvoir d'achat aux
ménages »

Une baisse de 1% du rendement des capitaux propres permettrait d'augmenter de 40%
l’épargne salariale en France estime Frédéric Neuville, ancien courtier chez Merrill Lynch
et Credit Suisse et désormais courtier indépendant, qui publie  L’abus de pouvoir des
actionnaires
  (éd. Thélès ).