Connexion
 
Revenir

François Minjard

François Minjard est né dans la Loire, à Saint-Étienne, en 1926, au sein d’une famille forézienne et auvergnate de longue date. Il y a fait ses études et a travaillé comme dessinateur d’étude au Centre Régional de Transport d’Énergie du Massif Central (EDF) à Saint-Étienne, puis a été nommé ingénieur EDF au service Études et Travaux où il a exercé jusqu’en 1983.

L’auteur, passionné de théâtre et de musique est également dessinateur plutôt que peintre. De 1947 à 1964 il a participé aux différents salons artistiques de Saint- Étienne, comme tendances Actuelles et Couleurs en Fêtes et a été lauréat du Grand Prix pour l’illustration de la couverture du livre Pilat-Saint-Étienne-Forez.

Il a été actif au sein du Centre Culturel Stéphanois, de la Maison de la Culture, membre fondateur de l’Association des Amis du Théâtre Populaire, responsable Culturel de l’Union Départementale de la Loire du Syndicat CFDT, membre du Conseil Culturel de la Comédie de Saint-Étienne et depuis 2001, Président de l’association Compagnie de danse Litécox. Et encore, Administrateur de l’Institut d’Administration et d’Économie des Entreprises (IAEE) et membre de la commission d’enseignement.

François Minjard a signé également des articles sur le peintre stéphanois Édouard Dougy, notamment dans le Revue du Cercle des Lettres et des Arts de Saint-Étienne. Il a publié de la poésie et un roman Repères. Chronique d’un passé lointain à l’usage d’un futur proche, l’histoire d’un jeune homme né dix ans après de la première guerre mondiale.

La boîte à souvenirset La boîte à souvenirs déborde rassemblent des souvenirs et des réflexions, pour le premier, ceux et celles des années 2007 et 2009, en phase avec l’actualité culturelle de l’époque et pour le second, un rappel de ses amitiés artistiques en peinture, au théâtre (Jean Dasté) et toujours musicales.

Ces mémoires très riches, au-delà de simples souvenirs, révèlent le regard éclectique et nourri d’une réflexion très personnelle que l’auteur porte sur le monde et l’Histoire.

Les dessins de l’auteur sont autant de notes heureuses qui ponctuent (au sens musical) ces deux ouvrages.

Livre(s) en consultation :

La boîte à souvenirs

François Minjard est un être atypique et curieux (être ou ne pas être, c’est bien sûr la question ?), qui revendique la citoyenneté du monde et qui a vu sa vie se dérouler entre instinct familial fondé sur ses racines profondes toutes ancrées dans le centre et l’est du Massif Central, ses activités professionnelles en partie voyageuses et à caractère technique et constructif, et ses appétits artistiques éclectiques nourris et alimentés par les diverses activités favorites de Muses, telles que Euterpe pour la musique, Clio pour l’Histoire, Thalie pour la comédie, Terpsichore pour la danse et Erato pour la poésie.

 

Et tout cela ayant laissé une empreinte indélébile dans sa mémoire, il était justifié et évident qu’il ait envie d’en transcrire une partie choisie pour en garder une trace dans une « Boîte à Souvenirs ».

La boîte à souvenirs déborde !

« Sans chercher à faire les fonds de tiroir de sa mémoire, il y a toutefois toujours des souvenirs qui, estompés momentanément par la prolifération de tâches ou d’idées qui prennent toute la place dans notre forêt de neurones à certains moments, remontent et reviennent au premier plan des sujets glorieux, sensibles ou primordiaux qui nous charment ou nous enchantent. »

Dans ce second opus, François Minjard continue à nous emmener sur les routes de l’art et de la musique…