Connexion
 
Revenir

Chakib Bensouda

Chakib Bensouda est né à Casablanca en 1958. Docteur en électrochimie, il est enseignant à l’université de Rabat. En 1979, alors étudiant à Grenoble, il rejoint le PPS, le parti marocain d’idéologie communiste. Á ce titre, il est élu au bureau de l’Union Nationale des Étudiants du Maroc (UNEM) de la faculté des sciences de Rabat en 1982. Parmi ses activités militantes d’alors, on compte également une contribution au journal du parti, Al Bayane.

En 1992, le PPS décroche son premier groupe parlementaire. Il est alors choisi en tant que chargé de mission auprès du groupe. En marge de cette responsabilité, il assure la couverture de l’activité parlementaire pour le journal du parti. En 1997, il fait partie d’un groupe qui se scinde du parti pour fonder le Front des Forces Démocratiques. Membre de son bureau politique, il est chargé de la jeunesse. Il crée l’organisation « Initiatives de la Jeunesse Marocaine » (IJM) qu’il préside. En même temps, il dirige le journal du parti, Al Mounâataf.

Lorsqu’en 1998 le FFD est associé au gouvernement d’alternance, présidé par Abderrahman Youssoufi, il est choisi pour diriger le cabinet du ministère des pêches et en 2000, celui de la santé. Suite à la débâcle des élections législatives de 2002, il entre en conflit avec la direction du FFD sur l’analyse des causes de la défaite, avant d’en démissionner.

En 2004, il préside à la création du parti Annahda (Renaissance). En 2005, il est confronté à un drame personnel qui l’engage à une profonde réflexion sur le sens de sa vie et de ses engagements. Il décide de mettre un terme définitif à son activité politique, démissionne de toutes ses responsabilités.

Il se consacre désormais à l’écriture. Déraciné !est son premier roman. Dans la même veine de l’analyse qui voudrait voir dans certaines tensions du monde contemporain les empreintes d’un choc des civilisations, ne peut-on pas prétendre que certaines sociétés contemporaines vivent, en leur sein, un même traumatisme ? Telle pourrait être la thèse de ce roman. Á travers la représentation de séquences de la vie marocaine dans leur cadre historique, cette fiction révèle une société partagée entre un rappel constant à la tradition et l’attirance irrésistible de la modernité, avec pour conséquence, la perte de repères qu’évoque le titre Déracinés !

Confrontée dans un premier temps à un bouleversement douloureux du cours de son histoire par un protectorat de 44 années, en ayant hérité des germes d’une modernité d’apparence aux desseins indiscernables, la société marocaine se retrouve aujourd’hui confrontée à un deuxième choc idéologique, sous les poussées pressantes de la civilisation démocratique contestataire et diffuse. Les personnages de ce roman sont ainsi les révélateurs des effets de telles ruptures culturelles.

Chakib Bensouda dans son analyse sociologique et politique, essaie de trouver une explication rationnelle au phénomène de repli sur soi et à la quête spirituelle d’une société à l’identité malmenée qui cherche sa voie.

Livre(s) en consultation :

Déracinés !

Casablanca. Adil, jeune diplômé en droit, a quitté Fès pour trouver du travail auprès d’un ancien ami de son père, le richissime Haj Farhane. Il loge chez sa tante en compagnie de la belle Badia, à laquelle il est tendrement attaché, et de ses deux cousins, Mounir et Karim. Le jeune homme se trouve alors confronté à la difficulté de trouver sa place dans une société gouvernée par l’argent et la religion…

À travers le parcours semé d’embûches d’un idéaliste, le roman dévoile la société casablancaise, ses péripéties sociales et politiques, ou encore la complexité de la religion. Un subtil roman de mœurs qui révèle bien des faiblesses humaines.

Chakib Bensouda vit au Maroc. Au cours de sa vie politique, il a assumé diverses responsabilités et a suivi, de l’intérieur du gouvernement, la transition de règne entre Hassan II et Mohammed VI. Il s’est retiré de la vie politique en 2009. Déracinés !est son premier roman.

Presse écrite :

Les déracinés de Chakib Bensouda (Maroc hebdo international - vendredi 12 avril 2013)

"Nous sommes à Casablanca. C'est l'histoire de Adil , un jeune diplômé en droit. Il vient de laisser derrière lui sa ville natale, Fès. Il débarque dans la métropole pour trouver du travail auprès d'un ancien ami de son père" [...]