Connexion
 
Revenir

Carlos Hugo Aparicio

Livre(s) en consultation :

Trains du Sud

Trains du sud, considéré comme l’un des romans les plus remarquables de la littérature argentine contemporaine, a reçu le second Prix national du Roman à Buenos Aires en 1992. Texte d’initiation, il reconstruit à travers toutes les émotions d’un enfant sa vie dans une localité andine du nord-ouest argentin, jusqu’au jour de son douloureux déracinement, imposé par l’espoir paternel d’un avenir meilleur. Porteurs de ses rêves, les trains du sud venus de la mythique Buenos Aires le ramèneront vieilli par vingt ans de privations, retrouver pour deux jours le monde inoubliable qui fait partie de son identité et qui n’est plus. Le roman a pour autre protagoniste le tango qui, dès l’enfance, a bercé le personnage comme son auteur. Né en 1935 à La Quiaca à la frontière bolivienne, Carlos Hugo Aparicio réside depuis l’âge de douze ans dans la ville de Salta. À partir de 1965, il a publié des recueils de poèmes, des contes et un roman, qui ont reçu de nombreux prix régionaux et nationaux. Il est membre de l’Académie argentine des Lettres depuis 1996. Professeur d’espagnol, Geneviève Despinoy a voyagé pour la première fois en Argentine en 1987, découverte passionnante qui l’engage à y revenir régulièrement. Titulaire d’un doctorat d’études latino-américaines sur la littérature argentine des provinces, elle a étudié tout spécialement l’œuvre de Carlos Hugo Aparicio. Par sa traduction du roman Trains du sud, elle espère faire partager au public français le plaisir de sa lecture.

Presse écrite :

'Trains du sud' traduit par Geneviève Despinoy (Sud Ouest - lundi 18 octobre 2010)

"Geneviève Despinoy est l'auteur d'une thèse soutenue à l'université de Toulouse sur le thème de « la littérature argentine de l'intérieur ». L'Argentine, un pays où elle va souvent et où elle a découvert l'écrivain Carlos Hugo Aparicio qui, pour avoir bénéficié d'une reconnaissance tardive, est selon elle un grand auteur. C'est pourquoi « elle espère l'aider a être diffusé, reconnu encore plus et lui permettre, dans son pays, la réédition » de son ouvrage 'Trains du Sud' (...)"
 

Articles Internet :

Geneviève Despinoy a traduit pour la première fois à l'étranger l'auteur argentin Carlos Hugo Aparicio. (Depeche.fr - dimanche 17 octobre 2010)

" 'Trains du sud' de Carlos Hugo Aparicio, traduit de l'espagnol par Geneviève Despinoy [...] Ces Trains du sud, ceux qu'empruntent les familles à la recherche d'un meilleur sort, ponctuent le roman. Petit employé, Carlos Hugo Aparicio se revoit enfant, l'installation, dans une extrême précarité, dans des quartiers misérables. Un déraciné sauvé par l'écriture, traduit pour la première fois à l'étranger (...)"