Connexion
 
Revenir

Angèle-Marie Morazzani

Angèle-Marie Morazzani est née en 1968 à Paris. Après deux années de médecine et pharmacie, elle a fait des études de mathématiques et de biologie à l’Université de Jussieu. Elle a choisi aujourd’hui de quitter Paris pour s’établir en Corse, à Ajaccio, où elle a retrouvé ses racines familiales.De formation scientifique et auteure autodidacte, elle cultive son goût de l’écriture de longue date. Elle a destiné ses premiers écrits, poésies et comptines, tout d’abord aux enfants. Puis, à l’occasion d’un concours littéraire sur le thème du fantastique, elle a inventé un récit d’aventure, à l’origine d’Arcania, un premier roman d’imagination divertissant et humaniste.

Le monde d’Arcania est mystique, hiérarchique, inféodé à un roi unique et de droit divin. Sa société se compose de trois castes, les Humains, les Neutrales savants ou hermaphrodites et les Triales, bannis mais dotés de pouvoirs singuliers.

Cette fiction riche en rebondissements met en scène des personnages complexes comme Dranoc qui, avide de pouvoir, intrigue auprès du roi en attendant son heure et Hermod Thépharis, un jeune Neutrale qui, avec l’aide d’un Triale, va changer inéluctablement l’ordre des choses…après avoir été, tous deux, choisis pour découvrir le texte clef qui guidera leur destin et celui d’Arcania.

La dictature et ses mécanismes, la laïcité, le droit à la différence, les relations entre la science, le progrès et la société des hommes sont autant de thèmes abordés ici, avec simplicité et le sens de l’action, dans le cadre d’un roman fantasy destiné à un large public, y compris les plus jeunes.

Livre(s) en consultation :

Arcania. La prédiction

Le récit se déroule sur Arcania : « Un monde hiérar-chisé et divisé en deux castes. Un monde rempli d’avantages et d’inconvénients inégalement répar-tis. » Un monde où les sciences « pures », sur volonté royale, végétaient depuis plusieurs siècles.

« Un monde mystique où au cours du temps les commandements de son Dieu, l’Être Suprême, avaient progressivement remplacé les lois humaines pour faire que l’état et la religion ne fassent qu’un… Des commandements divins qui en premier lieu condamnaient à mort par lapidation tout individu dont le corps portait des stigmates ou présentait une anomalie ou une déficience physique ; rompant dès lors les liens logiques qui le rattachaient à l’espèce humaine pour faire de lui un être sans valeur qui ne méritait pas de vivre et que l’on nommait un banni. » La rencontre d’un jeune banni et d’un neutrale, être mi-homme mi-femme et savant de ce monde, ainsi qu’une étrange prédiction destinée au roi, feront changer sur Arcania l’ordre des choses.

Ce roman, au-delà du récit d’aventure, laisse apparaître en filigrane une critique de certaines sociétés contemporaines. La dictature et la soif de pouvoir y sont condamnées. Prise de conscience et mise en garde sont au rendez-vous : il ne faut jamais oublier les évènements du passé, car le Mal peut naître à n’importe quel moment dans le coeur des hommes.